Europe de la Défense ou Europe de la Sécurité ?

Auf Deutsch in English en Español in Italiano

Le Taurillon, 26 octobre 2021

L’affaire était belle. Trop belle. La fourniture de 12 sous-marins à propulsion classique à l’Australie, un contrat de près de 55 milliards d’euros dont la moitié, semble-t-il, devait revenir à l’industriel français Naval Group. Annulée, purement et simplement par l’Australie, au profit, notamment, de l’acquisition de sous-marins à propulsion nucléaire auprès des Etats-Unis et au Royaume-Uni. « Trahison », « coup de poignard dans le dos », « tentative d’éliminer l’industrie de défense française », « rupture stratégique », « camouflet pour la France », « rupture de confiance », rappel d’ambassadeur etc. La palme de l’émotion revient à Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, qualifiant les États-Unis et l’Australie « d’anciens partenaires » 1. Lire la suite

Notes:

  1. France 2, le 18 septembre 2021

Le suicide stratégique de l’Europe

Auf Deutsch In English In Italiano

Le Taurillon, le 9 juin 2021

Le premier défi pour le monde libre et donc pour l’Europe en termes de préservation d’un environnement mondial fondé sur la liberté (et les libertés), est la montée en puissance économique, technologique et militaire de la République Populaire de Chine et, en même temps, la nouvelle mutation de son régime, d’autoritaire à totalitaire.

Le second est constitué par le renforcement de l’important pouvoir de nuisance et de déstabilisation de la Fédération de Russie, pouvoir qui ne se traduit pas tant en une nouvelle menace militaire pour l’Europe en raison de l’important aggiornamento stratégique de l’Organisation atlantique mais plutôt en une très forte capacité de nuire aux intérêts de l’Union européenne (et de ses Etats membres) non seulement dans le voisinage immédiat de celle-ci, en Ukraine, au Belarus, dans le Sud-Caucase, au Moyen-Orient et au Maghreb mais également en Afrique. Lire la suite

Il suicidio strategico dell’Europa

Auf Deutsch in English En Français

Strade, 4 giugno 2021

La prima sfida in termini di preservazione di un ambiente mondiale fondato sulla libertà (e sulle libertà) per il mondo libero e quindi per l’Europa, è costituita dall’irresistibile ascesa economica, tecnologica e militare della Repubblica Popolare di Cina e, allo stesso tempo, la nuova mutazione del suo regime, da autoritario a totalitario.

La seconda è rappresentata dal rafforzamento della notevole capacità di arrecare danno e di destabilizzazione della Federazione russa, capacità che si traduce non tanto in una nuova minaccia militare per l’Europa, grazie all’importante aggiornamento strategico dell’Organizzazione atlantica, ma piuttosto in un accresciuto poter di nuocere agli interessi dell’Unione europea (e dei suoi stati membri) non solo nel suo vicinato immediato, in Ucraina, in Bielorussia, nel Caucaso meridionale, nel Medio Oriente e nel Maghreb ma anche in Africa. Lire la suite

Europas strategischer Selbstmord

In English En Français In Italiano

Geopolitica, Mai 2021

Die zunehmende Stärke der Volksrepublik China – in wirtschaftlicher, technologischer und militärischer Hinsicht, aber auch bezüglich ihres Wandels von einem autoritären zu einem totalitären Regime – ist im Hinblick auf die Bewahrung eines globalen Umfelds, das auf Freiheit (und Freiheiten) basiert, die erste Herausforderung für die freie Welt – und damit für Europa.

Die zweite Herausforderung ist das zunehmende Stör- bzws. Schadenspotenzial der Russischen Föderation, eine Macht, die sich nicht so sehr in einer neuen militärischen Bedrohung für die Union niederschlägt – aufgrund der großen strategischen Umstrukturierung des Nordatlantikpakts -, sondern sich vielmehr darin zeigt, dass sie den Interessen der Europäischen Union (und ihrer Mitgliedstaaten) beträchtlichen Schaden zufügen kann: Nicht nur in ihrer unmittelbaren Nachbarschaft, in der Ukraine, in Belarus, im Südkaukasus, im Nahen Osten und im Maghreb, sondern auch in Afrika. Lire la suite

L’Union ou le sexe des anges

auf Deutsch In English en Español in Italiano

Le Taurillon, le 15 janvier 2021

Le 15 novembre dernier, Die Welt a rendu compte de l’initiative de membres SPD du Bundestag visant à la création d’une 28ième Armée européenne : une Armée européenne commune.

Contrairement à d’autres qui considèrent que l’« Europe de la Défense, qu’on croyait impensable, nous l’avons faite », Fritz Felgentreu et ses collègues considèrent que l’Europe a encore beaucoup à faire et apportent une esquisse de réponse concrète. La première qualité de leur proposition est, sans conteste, d’indiquer sans ambiguïté un chemin permettant à l’Union de réaliser un réel partage de souveraineté dans un domaine particulièrement sensible, celui de la sécurité commune des 27. Le scénario propose que cette armée soit commune et « communautaire » : en d’autres termes, qu’elle relève des institutions de l’Union, qu’elle soit composée de soldats européens et non de contingents des armées nationales. Autre qualité incontestable, elle est non seulement compatible mais complémentaire à une approche de la défense de l’Europe articulée sur les armées nationales et l’appartenance à l’Otan, telle que reformulée avec brio par la ministre allemande de la défense Annegret Kramp-Karrenbauer lors de son récent discours à l’Université de la Bundeswehr d’Hambourg. Lire la suite